Le sceptique et le cynique

Comme le sceptique sur la vérité, le cynique pratique sur la valeur un doute systématique.

Pourtant, depuis longtemps, ces deux personnages ont été prévenus par les poètes et les philosophes du piège qui les guette : à douter de tout, il faut aussi douter du doute*.

Mais rien à faire… Nos deux personnages pensent et jugent au lieu de croire et d’aimer.

Il est certain que l’orgueil est à la manoeuvre sur nos deux flamboyants navires, quand bien même celui-ci vivrait caché (c’est son principe) sous le masque de la haine de soi. 

Bien sûr derrière ces faiblesses adolescentes, il y a la force de la révolte, l’énergie du refus, l’acuité du regard sur le monde. Mais il faut bien, un jour, avouer sa vérité, confesser sa croyance, transmutant ainsi son orgueil en fierté en la mettant au jour, faisant naître ainsi une autre personne.

 

* A Barcelone, il y a une place du doute. Je n’en connais pas à Paris. Il est vrai qu’en France nous avons beaucoup de rues Descartes, ça pèse…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *